PORSCHE 911
997 TURBO S

Placée entre la 997 Turbo et la monstrueuse 997 GT2 taillée pour la piste, la Porsche 997 Turbo S est peut-être le meilleur compromis entre les deux.

PORSCHE 997 TURBO S, LA TURBO DE MONSIEUR PLUS


La recette est simple et Porsche l’a déjà expérimentée par le passé sur la 996. Prenez une 997 Turbo, optimisez le moteur, ajoutez une boîte PDK, un système de suspension moteur inédit pour l’époque et installez des freins céramiques pour arrêter le tout, et vous obtenez une 911 monstrueuse, taillée pour la route. Avec 530 ch sous le pied droit et un couple camionnesque de 700 Nm dès 2’100 trs/min, le 0 à 100 km/h ne prend que 3,3 sec et la belle atteint 315 km/h en pointe ! En bref : une véritable supercar !

 

PORSCHE 997 TURBO S : UN SÉRIEUX TRAVAIL D’OPTIMISATION

La firme Porsche ne s’est pas contentée de donner un tour de vis sur la pression de suralimentation d’une 997 Turbo « de base » : bielles, pistons, vilebrequin et même turbos sont spécifiques. Le refroidissement et la lubrification du moteur sont également revus. 

 

En ce qui concerne la motricité, la 997 Turbo S est équipée d’une boite PDK à double embrayage avec une sélection des vitesses par palettes au volant associée à une transmission intégrale. Pour repousser un peu plus les limites, l’équipement de série comprend le Pack Sport Chrono Plus incluant la fameuse suspension dynamique du moteur. Apparue sur la dernière GT3, elle a pour but de conserver une assiette parfaite du moteur lors des passages en virages et des transferts de charge brutaux et donc de repousser encore plus loin le point de décrochage du train arrière. Les deux supports arrière du 6 cylindres Boxer contiennent un liquide dont la viscosité varie en fonction des informations envoyées par les capteurs (angle de braquage, vitesse, appui latéral etc.). Cette variation s'effectue par le déclenchement automatique d'un champ magnétique.  Avec de telles performances, Porsche a aussi pensé au freinage en équipant la voiture d’un système de freinage céramique PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake) qui offre un feeling et une efficacité sans pareils. Les freins sont reconnaissables à leurs étriers jaunes à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière, ils mesurent respectivement 380 et 350 mm. A l’intérieur, le sport se marie à la sobriété : L'habitacle toujours aussi high-tech et soigné reçoit le volant Sport PDK à trois branches. On apprécie le cuir et les touches de rappel du modèle tel que l’inscription turbo S dans le compteur central. 

 

PORSCHE 997 Turbo S SUR LA ROUTE : LA BELLE ET LA BRUTE

 

Docile en ville, la Porsche 997 Turbo S se transforme en supercar quand la route s’offre à vous en repoussant très loin

les limites de passage en courbe avec un rendement global phénoménal. 

 

​C’est sans doute la Porsche qui cache le mieux son jeu : Docteur Jekyll et M. Hyde incarnés dans une seule voiture !