PORSCHE 911 997 GT2

(vendue)

Placée entre la 997 Turbo à vocation routière et la monstrueuse 997 GT2 RS taillée pour la piste, la Porsche 997 GT2 est peut-être le meilleur compromis entre les deux.

PORSCHE 997 GT2, LA TURBO DE MONSIEUR PLUS


La recette est simple et Porsche l’a déjà expérimentée par le passé sur la 996. Prenez une 997 Turbo, optimisez le moteur, supprimez les roues motrices avant, encanaillez la ligne, allégez le tout, secouez bien et vous obtenez une 911 monstrueuse, taillée pour la route, mais à ne pas mettre entre toutes les mains ! Avec 530 ch sous le pied droit et un couple costaud de 680 Nm entre 2200 et 4500 tr/min, le 0 à 100 km/h ne prend que 3,7 s et la belle atteint 330 km/h en pointe ! En bref : une véritable supercar.

 

PORSCHE 997 GT2 : UN SÉRIEUX TRAVAIL D’OPTIMISATION

La firme Porsche ne s’est pas contentée de donner un tour de vis sur la pression de suralimentation d’une 997 Turbo « de base » : bielles, pistons, vilebrequin et même turbos sont spécifiques. Le refroidissement et la lubrification du moteur sont également revus en profondeur et l’échappement est en titane. Pour la transmission, pas de PDK mais une traditionnelle boîte mécanique à 6 rapports. A l’extérieur, la 997 GT2 annonce la couleur par un bouclier avant aux entrées d’air agrandies, accompagnées par une entaille horizontale à l’avant du capot façon 997 GT3 et GT3 RS et bien sûr cet aileron arrière fixe qui intègre des entrées d’air. Si vous regardez attentivement, vous verrez également que le bouclier arrière est spécifique avec ses ouïes de refroidissement et ses deux sorties d’échappements rondes. Pourtant, aucune peinture de guerre ni bandes colorées ne viennent ternir le chic de sa livrée qui se contente d’un nuancier plus en phase avec le Grand Tourisme que les chicanes des circuits. Pareil pour les jantes qui reprennent le dessin inauguré sur les 997 GT3 en s’habillant sobrement d’une teinte argent. On est assez loin de son inspiratrice, la monstrueuse 993 GT aux ailes rivetés et à l’aileron proéminent. A l’intérieur, le sport se marie à la sobriété : l’alcantara habille l’assise des baquets en carbone ainsi que le volant et le levier de vitesse, de quoi révéler la vraie nature de la 997 GT2 : une supercar à peine civilisée. 

 

PORSCHE 997 GT2 SUR LA ROUTE : À NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Malgré ce que les apparences laissent paraitre donc, la 997 GT2 tient plus du fauve que de la tranquille GT taillée pour tracer l’autoroute en toute quiétude. Même si Porsche l’a voulue relativement discrète, son comportement et ses performances l’apparentent plus à une 997 GT3 suralimentée qu’à une 997 Turbo optimisée. Comme sur la GT3, la suspension pilotée PASM abaissée possède deux modes : Normal et Sport. Ce dernier, particulièrement ferme se destine à la piste. Les trains roulants, à la manière de la GT3, sont réglables : hauteur de caisse, carrossage, parallélisme et rigidité des barres stabilisatrices peuvent être adaptés à un usage circuit. Les freins, des PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake) avec disques
carbone/céramique sont livrés de série. Reconnaissables à leurs étriers jaunes à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière, ils mesurent respectivement 380 et 350 mm. Les pneus, des Michelin Sport Cup, sont particulièrement adaptés aux Track Days et n’apprécient que modérément les chaussées humides. Repensez aux 530 ch qui déboulent sur les seules roues arrière et vous comprendrez vite que la 997 GT2 est à utiliser en connaissance de cause ! Heureusement, le PSM (Porsche Stability Management) reste présent pour veiller au grain, mais sachez que si vous le déconnectez totalement, il ne se réactivera pas en cas de freinage d’urgence comme sur les autres 997. A vous de maitriser ! Enfin, pour finir de vous convaincre que la 997 GT2 est une vraie pistarde déguisée en voiture de route, sachez qu’elle ne pèse « que » 1’440 kg comparés aux 1’585 kg de la 997 Turbo, ce qui porte son rapport poids/puissance à 2,72 kg/ch (3,30 kg/ch pour la Turbo).  
C’est sans doute la Porsche qui cache le mieux son jeu : Docteur Jekyll et M. Hyde incarnés dans une seule voiture ! 

 

PORSCHE 997 GT2 : UNE VRAIE RARETÉ
 

Source : Flat 6 magazine